Catégorie : actualités

COMAH CE SAMEDI À L’O’KLUB DISCOTHÈQUE

Il n’est plus à présenter, de « La pilule rouge » à « La purge », Comah est un adepte de la minimal progressive dès son plus jeune âge. Il sera ce samedi à l’O’klub Discothèque accompagné également de têtes connus de la région comme Antonio LSG, Le Chat, Sam Poleati, Yoh, Emilio & Jordan Benezet.

Une chose est certaines, il s’agit du rendez-vous des adeptes de la musique électronique. Comah effectuera un set qui durera entre 1h30 et 2h. Également, de nombreux befores sont possibles en début de soirée avec Le Prose à La Grande-Motte où Jordan Benezet et Yoh vous ambiancerons. le Ô10Vin met en place aussi un before avec Greg Herma.

L’O’klub quand à lui, vous ouvrira ses portes à partir de 23h jusqu’à 7h du matin.

Source : Facebook & Press-kit Comah, le 6 décembre à 10h01

Catégorie : évènementiel

LA COMMUNICATION ÉVÈNEMENTIELLE

La communication événementielle est un outil de communication hors-média, interne ou externe, utilisé par une entreprise ou une institution ou tout autre organisme (association…) consistant à créer un événement.

À QUOI CA SERT ?

La communication événementielle est un outil de communication interne ou externe utilisée par une entreprise dans le but d’organiser un événement professionnel, sous la forme d’un salon, un congrès, un festival, une soirée ou encore un cocktail.

CELA CONCERNE QUOI ?

L’événementiel rassemble tout ce qui se rapporte à la création, la gestion, la promotion et l’organisation d’événements professionnels. Le lieu de l’événement peut être public ou privé, sa durée peut varier de quelques heures à quelques jours, ce qui peut impliquer une logistique particulière et exiger la participation des professionnels de l’événementiel.

QUELS TYPES D’ÉVÈNEMENTS ?

Le type d’événements peut être culturel, commercial ou incentive, et les participants présents définissent la nature des animations et les infrastructures à mettre en place. Il est donc en général impératif de faire appel à des professionnels de l’événementiel chargés d’assurer toute la logistique, la gestion budgétaire et la planification des tâches pour que l’événement soit un succès, tant pour l’entreprise organisatrice que pour les invités/participants. La tenue d’un salon de l’événementiel comme Heavent Paris est donc indispensable pour que prestataires et entreprises puissent collaborer dans les meilleures conditions.

RENDEZ-VOUS

Le salon de l’évènementiel et des technologies nouvelles et innovantes se déroulera à paris les 27, 28 et 29 novembre 2018.

Sources : Heavent Paris, le 23 octobre 2018 à 17h15

Catégorie : évènementiel

GRANDS ÉVÈNEMENTS À GRAND QUARTIER RENNES !

C’est sous la houlette de l’agence événementielle Lodge Attitude – qui dispose d’un bureau à Rennes – que ce centre commercial de 110 boutiques ouvre désormais ses portes aux événements d’entreprise. Il leur propose la privatisation de 2 espaces : une partie de la galerie commerciale permettant de disposer de 7 000m2 ainsi que le parvis extérieur de 3 000m2 doté d’un écran géant de 32m2. L’ensemble permet d’organiser des manifestations du type soirée, AG, lancement de produit, défilé, afterwork et même « parvis party » pour de 100 à plus de 3 000 convives. Et, bien évidemment, ces espaces dévolus aux événements peuvent être aménagés et relookés en fonction de la thématique.

Source : La News Évènements, le 6 décembre 2018 à 9h49

Catégorie : évènementiel

EN PLEIN ESSOR, LA START-UP VIENT DE LEVER 3 MILLIONS D’EUROS.

Les petites agences événementielles ont du souci à se faire. Sur leur marché, un nouvel entrant est en train de casser la baraque. En seulement deux ans d’existence, la start-up Privateaser a séduit des clients aussi prestigieux qu’Orange, Capgemini, Google ou le PSG – au total 400.000 particuliers et plus de 500 entreprises – avec sa plateforme en ligne de réservation d’événements. Privateaser, qui référence un millier de lieux à Paris, leur propose de choisir un endroit et de les mettre en relation avec les managers de bars, restaurants, lofts ou péniches pour organiser leurs événements. Bref, ce qui se fait déjà dans l’hôtellerie ou la restauration, Privateaser veut l’appliquer à son marché. Pour se rémunérer, la start-up prend une commission de 10 % du devis proposé par le lieu choisi.

Source : Le Figaro, le 26 octobre 2018 à 10h45